Commercial

« Le mensonge n’est bon à rien, puisqu’il ne trompe qu’une fois. »
Napoléon

« Vendre est la chose la plus excitante qu’on puisse faire habillé. »
Woody Allen

Négociation
Négociation

« Le vingtièmes siècle apparaît comme le grand siècle de la vente (…) Il ne s’agit plus seulement de produire, puis de commercialiser, mais d’inverser la logique : vendre d’abord, produire ensuite. Autrement dit, ne produire que si l’on est assuré de pouvoir vendre. »
François Rachline

achat en ligne
achat en ligne

« Le meilleur moyen d’attirer l’attention d’emblée,
c’est de poser une question.»
Heinz Goldman

« On n’a jamais deux occasions de faire une première bonne impression.»
Anonyme

« Pour vendre, dis du bien ; pour acheter, dis du mal.»
Proverbe arabe

« Pour un client, la première impression est toujours la bonne, surtout si elle est mauvaise.»
Michaël Aguilar

« Malheur à celui qui ne sait pas reconnaître son prochain à sa poignée de main. »
Theodore Roosevelt

« Celui qui pose une question risque de passer pour un sot. Celui qui n’en pose pas est sûr de le rester. »
Confucius

“La typologie des acheteurs est assez simple : il y a le dévot, qui fait une confiance absolue au vendeur, totalement dépassé par le produit, le technicien, appliqué à voir la qualité ou la nouveauté du produit, et enfin le nouveau consommateur-le plus sot-, qui ne consomme pas pour paraître mais pour “être”, qui veut de l’authentique, du durable, voire de l’éthique et du solidaire.”
Bernard Maris, Houellebecq économiste.

« Qui veut vendre un chameau aveugle en vante les pattes. »
Proverbe arabe

« Au nom de Dieu, rétablissez la bonne foi, donnez le prix des ouvrages et ne refusez pas un honnête salaire à un entrepreneur qui s’acquittera de son devoir, ce sera toujours le meilleur marché que vous puissiez trouver. »
Vauban, 1685.

“Les grandes entreprises commerciales contemporaines sont particulièrement incompétentes, et elles le seront davantage quand elles deviendront toutes-puissantes. Il en va toujours ainsi des monopoles, c’est leur faiblesse inhérente, leur talon d’Achille. Ce n’est que parce qu’ils sont incompétents qu’ils deviennent tout-puissants. Quand un grand magasin occupe tout le côté d’une rue et parfois les deux, il le fait afin que les éventuels clients ne puissent obtenir ce qu’ils désirent et soient forcés d’acheter ce dont ils n’ont pas besoin. Que l’avènement prochain du royaume des capitalistes ruinera les arts et les lettres, je l’ai déjà assez dit. J’ajoute qu’il ruinera également le commerce.”
Chesterton, Utopie des usuriers.

À chacun son outil de travail : au footballeur le pied,  au masseur la main, au vendeur l’oreille. »
Michaël Aguilar