Transhumanisme et sens de la limite

transhumanisme humour dessin
transhumanisme humour dessin

“Pour les Anciens, l’imperfection n’est pas du côté de la limite, mais de l’illimité. Avoir une limite, c’est avoir un contour, une forme, une consistance. Être illimité, c’est être fantômal, informe, inconsistant. La perfection n’est pas dans un perpétuel dépassement de soi qui justement laisserait le soi derrière (afin de mettre le moi en avant, et ses mérites sans grâce). C’est d’être soi, d’atteindre enfin les limites propres à sa nature. Que la poule devienne colombe, elle n’est pas meilleure poule (elle s’est plutôt faite pigeonner). Que l’âne tourne au fier étalon, il passe à côté de la perfection asine (celle qui lui vaut, par exemple, de porter le Sauveur selon la prophétie de Zacharie). « Deviens ce que tu es », dit Pindare. Et les Proverbes (22, 28) : Ne déplace pas la borne antique posée par tes pères.”

Fabrice Hadjadj, extrait d’un article de la revue Limite, septembre 2015.